La Résidence des Facultés, allée de la Frange

Elle est conçue par Dominique et Francis Gaussel en 1975, appartient à Vilogia. Elle a été primée « Modèle innovation Composec », en raison de l’innovation technologique de préfabrication et d’industrialisation et pour des expérimentations typologiques et morphologiques favorisant la flexibilité et la polyvalence des espaces intérieurs et extérieurs, ainsi que pour l’assemblage à sec de pièces préfabriquées de petites dimensions.

Les Maisons gradins, avenue Champollion, allée Chanteclerc et allée Chardin

Elles ont été dessinées par Michel Andrault et Pierre Parat en 1973 et appartiennent à Cornil Immobilier. Elles obtiennent la mention « Modèle innovation », pour des innovations technologiques, des expérimentations typologiques et morphologiques, leurs grandes terrasses qui induisent une relation privilégiée entre intérieur et extérieur, la disposition en gradins, l’intégration des parkings…

La Résidence La Salamandre, chemin des Vieux-Arbres

Elle est dessinée en 1976 par André Wogenscky et Sud atelier et propriété de la société Camag, est, elle, sélectionnée pour « la rationalité d’un système à empilement avec des principes d’assemblage permettant de substantielles variations dans les formes urbaines ».

Le Village de l’Ouest

Il s’étend entre les rues des Comices, de la Convention, de la Coutume, de la Constituante et les allées de la Centième-Maison, de la Cueillette, Carco, de la Coquille et de la Corolle, propriété de Lille Métropole habitat et conçu par Pierre Prunet et Alain Garat en 1976, se voit récompensé pour son inspiration régionaliste qui cherche à renouer avec les formes traditionnelles des villages et villes moyennes grâce à une diversité de volumes et de toitures en pente.

Peut-être aussi la médiathèque Till l’Espiègle ?

La médiathèque municipale Till l’Espiègle a également été sélectionnée par la Drac des Hauts-de-France dans la catégorie des édifices culturels et judiciaires.
La décision devrait être communiquée cet automne.

Dessiné par les architectes Martine et Philippe Deslandes, le bâtiment a ouvert ses portes en septembre 1984. Sa verrière en gradins, sa structure d’aluminium, de béton et de verre, son insertion dans le Forum vert témoignent des évolutions techniques, économiques, sociales, politiques et culturelles des cent dernières années. Des éléments qui avaient déjà permis au bâtiment d’obtenir en 1989 le grand prix Imétal, décerné par l’Institut français d’architecture